Maîtriser l'énergie : un enjeu crucial pour les copropriétés de montagne

March 11, 2014

Mardi, l'Asder, en collaboration avec le bureau d'étude Eneos, a organisé à la Maison de la coopération intercommunale une réunion d'information sur la rénovation thermique des copropriétés de montagne.

Un ensemble de points, qui questionne actuellement nombre de propriétaires, a été abordé : les obligations des copropriétés en 2014 et les mesures nationales facilitant la prise de décision, les "outils pratiques" tels que "Planète copropriété", les enjeux d'un audit, la mission de maîtrise d'œuvre, le passage aux travaux et les financements possibles, le tout agrémenté de retours d’expériences, notamment en Tarentaise.

 

 

 

Le chauffage représente 70 % de la consommation d'énergie

Dans une copropriété d'habitation, les consommations d'énergie se répartissent globalement en trois postes :

le chauffage et l'eau chaude qui représentent 70 % des consommations, les usages domestiques (appareils électroménagers) pour 26 % et l'électricité des parties communes pour 4 %. La priorité est donc de réduire les besoins de chauffage.

Pour cela, il s'agit de travailler en priorité sur "l'enveloppe" du bâtiment, afin de l'isoler (toiture, plancher bas, mur et menuiseries) puis sur "l'hydraulique" (radiateurs, tuyaux, régulation et changement de chaudière, avec une valorisation des énergies renouvelables) et enfin la ventilation afin de garder un bâtiment sain (évacuation de la vapeur d'eau et limitation de la pollution intérieure).

La loi Grenelle a rendu obligatoire, dès 2011, l'affichage des diagnostics de performance énergétique (DPE) pour la vente ou la location.

En Rhône-Alpes, plus des deux tiers des logements sont classés entre E et G, c'est-à-dire très énergivores.

Le chantier est donc vaste.

 

Pour tous renseignements sur des travaux de rénovations thermiques, contacter l'Asder au 04 79 85 88 50.

 

 

 

Nouveauté réglementaire : un audit énergétique avant 2016

Autre nouveauté réglementaire abordée lors de cette réunion : les bâtiments en chauffage collectifs doivent réaliser avant 2016 un audit énergétique pour les constructions comprenant plus de 50 lots (un lot pouvant être un appartement mais également une cave, un garage...) et beau­coup de bâtiments sont concernés en Tarentaise.

Selon les conditions de ressources, et selon s'il s'agit d'une résidence principale ou secondaire, un certain nombre d'aides fi­nancières peuvent donner un coup de pouce aux particuliers pour mener des travaux de réhabilitation thermique chez eux (TVA réduite, crédit d'impôt, écoprêt à taux 0, prime de rénovation énergétique, aides du conseil général de la Savoie, de l'ANAH, Certificats d'économie d'énergie...).

 

 

 

Des "coachs copro" proposés

Cette problématique est au cœur des réflexions de l'Assemblée du pays Tarentaise Vanoise dans le cadre des objectifs de son "Plan climat énergie". Il s'agit également d'un axe majeur du Schéma de cohérence territoriale dans le cadre de la remise en tourisme de l'immobilier de loisir.

Une réflexion est actuellement menée autour d'un accompagnement technique des copropriétés touristiques, une sorte de "coach copro". Il s'agira à l'avenir de saisir l'occasion de la réalisation de travaux de rénovation thermique pour réfléchir à l'opportunité de remettre des appartements en location dans le circuit marchand, en couplant travaux à visée énergétique avec ceux d'amélioration de confort et d'accueil.

 

 

 

Le dauphiné libéré - 11 mars 2014

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags