Réhabilitation Copropriété à Tignes

October 2, 2013

 

 D'importants travaux pour réhabiliter Le Savoy à Tignes

 

 

A l'invitation de l'ASDER, Espace Info Energie de Savoie et de l'Assemblée du Pays Tarentaise Vanoise, une trentaine de per­sonnes, majoritairement propriétaires d'appartements en station, se sont déplacées sur les travaux de l'immeuble Le Savoy à Tignes, guidées par Ghislaine Kounowski, présidente de la co­propriété, et du maître d'œuvre ENEOS.

 

Construit en 1969, l'immeuble Le Savoy comprend 30 logements, qui, comme la plupart des habi­tations de cette époque, ne répond plus aux normes d'économie d'énergie actuelles. En 2010, il a été une des premières copropriétés à Tignes à avoir réalisé un diagnostic énergétique : l'immeuble a été classé "F" pour la consommation énergétique et "F" pour les émissions de gaz à effets de serre (classement allant de A à G). Ce bâtiment est donc actuellement très énergivore, à l'image de tous les autres bâtiments des stations de Tarentaise construits avant 1975. Face à cette situation, la co­propriété du Savoy a pris, en 2011, la décision d'entreprendre des travaux de rénovation énergétique garantissant une isola­tion globale de l'immeuble : changement des ouvrants, isolation extérieure des murs, réfec­tion et isolation de la toiture, réfection du système de ventilation interne. Ces travaux sont actuellement en cours de réalisation (finalisation en novembre 2013) pour un coût total de 800 000 euros.

 

Avec ce projet de réhabilitation énergétique de l'immeuble, la copropriété du Savoy est précurseur dans ce domaine à Tignes : c'est une des premières copropriétés de haute altitude et de taille moyenne (30 logements) à s' engager dans une réelle démarche de développement dura­ble. Le gain en énergie estimé à la fin des travaux est de 60 à 70 % sur les consommations globales du bâtiment. Par ailleurs, fait non négligeable en période de crise, ces travaux de rénovation énergétique ont aussi un impact sur l'emploi local. Ils font intervenir sur le chantier huit PME régionales, la majorité savoyardes, pendant six mois, soit un total de 7000 heures travaillées et non délocalisables. Gageons que cette belle initiative va en entraîner d'autres dans les stations de Tarentaise !

 

 

 

Tarentaise hebdo - 03 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags