Rénovation énergétique : La Vanoise montre l'exemple

August 2, 2013

 

 

 

                                           La copropriété, située route du Lavachet, et ses 30 logements seront moins "énergivores".

                                                   Photo DL/RM.

 

 

Depuis le mois de juin, des échafaudages sont venus se coller aux murs de la copropriété "Le Savoy", dans le quartier du Lavachet. Un gros chantier est en cours et devrait durer jusqu'à la fin du mois d'octobre. En effet, le bâtiment est en totale rénovation énergétique. Et pour cause : construit en 1969, l'isolation laissait à désirer.

 

"ON CHAUFFE LA MONTAGNE"

 

"Nous avons commandé un audit énergétique en 2010, raconte Ghislaine Kounowski, présidente de la copropriété, Celui-ci a mis en évidence que nous perdions 30 % de l’énergie par les ouvrants, 30 % par les murs et 16 % par le toit. Bref, on chauffe la montagne". Et avec les années, les choses n'allaient pas pour s'arranger : "Aujourd'hui, il faut compter 40 000 euros annuels pour les dépenses énergétiques. En 2029, avec la hausse du coût des matières premières, ce montant triplerait si nous ne faisions rien !"

Un chantier de rénovation énergétique global a donc été imaginé. Rénovation du toit, changement des ouvrants, renforcement de l'isolation des murs par l'extérieur et installation d'une VMC. L'objectif : économiser 54 tonnes de CO2 par an et faire jusqu'à 70 %d'économies d'énergie. Et ainsi passer d'une classe F à C. Mais avant cela, convaincre les copropriétaires. Et c'est l'obstacle qui a été le plus difficile à franchir. "Beaucoup n'était pas d'accord" admet la présidente. Pourquoi ? "Parce qu'on leur a présenté la situation comme un retour sur investissement en 13 ans. Mais il faut aussi prendre en compte la valorisation du patrimoine et le confort. "Au final, la dernière assemblée générale a accueilli 75 % des voix favorables au projet. Les travaux ont donc pu commencer.

 

"ALLIER L'UTILE A L'AGREABLE"

 

Pour Nicolas Baron, maître d’œuvre, le bâtiment était, à 40 ans, "arrivé au terme d'un cycle de vie". Il était, selon lui, nécessaire de globaliser les différents travaux à effectuer pour, d'une part, une harmonie entre les différentes entreprises mandatées et, d'autre part, car rénovation énergétique et rénovation esthétique vont ensemble : "Les propriétaires avaient tout intérêt à coupler ces travaux à l'entretien et à la remise en état du bâtiment."

En ville, c'est le premier chantier de rénovation d'une telle envergure. Et "Le Savoy" espère bien insuffler le mouvement chez les copropriétés voisines. Lors de la visite de chantier, qui s'est déroulée vendredi matin, des propriétaires d'autres résidences étaient d'ailleurs venus s'informer.

 

 

 

                                        

Lors de la réunion de chantier, vendredi, les quelques propriétaires présents ont pu discuter avec le maître d’œuvre Nicolas Baron. Etaient également présents, Ghislaine Kounowski, présidente de la copropriété, Isabelle Gedda, gestionnaire de copropriétés chez Nexity, et des résidents de copropriétés voisines : "Home Club", dans le même quartier, où un projet est en cours d'étude depuis plus de deux ans et "Curling B" à Val-Claret.   

 

 

LE CHIFFRE : 800 000

 

C'est, en euros, le coût total des travaux de rénovation énergétique entrepris sur la copropriété "Le Savoy". Cela comprend la rénovation du toit, rendu plus isolant, le changement des ouvrants, l'ajout d'une couche d'isolant sur les murs extérieurs et l'installation d'une ventilation mécanique. 

 

Rémi Milleret

Le Dauphiné Libéré - Lundi 12 août 2013

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags