L'immobilier de loisirs en question

Décrivez nous l’opération conduite à Tignes

 

« Nous sommes intervenus dans le quartier du Lavachet, dans une copropriété de 30 logements, Le Savoy, pour une opération de rénovation énergétique lourde et de requalification architecturale. Nous avons retraité complètement l’enveloppe : menuiseries et isolation avec reprise complète de la toiture, isolation des planchers bas et mise en place d’une ventilation hygroréglable. La quote-part nette à charge va de 12 à 35 000 € selon les appartements (T1 au T3).

 

Il ne faut pas penser en termes de retour brut sur investissement mais anticiper sur la hausse des prix de l’énergie. Je vous rappelle que le prix du gaz a augmenté de 87 % entre 1998 et 2010 et le fuel de 55 % sur les trois dernières années. Compte tenu du temps d’occupation et des conditions de la montagne, la majeure partie des  propriétaires fait d’abord ce type de travaux pour entretenir, valoriser son bien et améliorer son confort. Cet immeuble compte près de 20 % de propriétaires-bailleurs ; pour eux, cette requalification énergétique n’apporte aucun avantage concurrentiel pour l’instant.

En revanche, le jour où les locations saisonnières seront indexées à l’étiquette énergétique des bâtiments – et cela va venir – ces appartements-là deviendront hyper concurrentiels !»  Luc Flye Sainte Marie

 

Les cahiers d’acteurs de l’institut de la montagne en France - 06 Décembre 2013

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags